par Marc

Base 004_Creux de l’enfer_Thiers

août 24, 2013 dans Bases, Présentations / conférences par Marc

 

Read this in english ?

 

 

Le partenariat avec le Creux de l’Enfer est renouvelé en 2014. Après Clément Murin en 2013, des interventions sur la plate forme 3D vont être à nouveau proposées aux artistes issus des beaux-arts de Lyon et de Clermont-Ferrand, exposants aux Enfants du sabbat 15.

Creux de l'enfer _Visit

 

 

 

Présentation du Creux de l’enfer

Creux de l'enfer_SynchroniCity

La Vallée des Usines / The factories valley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le centre d’art lors de l’exposition / The art center during the exhibition Concrétionde Thomas Hirschhorn / 2006. © AIRE / MB

 

Creux de l'enfer_SynchroniCity

Vue de l’exposition / View of the exhibition « Les enfants du Sabbat 12″ / 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exposition Concrétion de Thomas Hirschhorn / 2006. © AIRE / MB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le studio et l’intervention de Laetitia Carton, lors de l’exposition Les enfants du sabbat / 2001, où elle a recouvert la totalité des murs avec des questionnaires publicitaires.
The studio and the performance of Laetitia Carton during the exhibition “Les enfants du Sabbat” /2001when the covered the whole walls with advertising questionnaires.

 

 

 

Prochaines visites :

La prochaine visite aura lieu pour l’exposition Les Enfants du sabbat 2014.

 

Visites réalisées :

Visite commentée  le 24 novembre à 15 heures de l’exposition La nuit sans lune de Martine Feipel et Jean Bechameil.

Si le temps le permet, une balade dans la Vallée des Usines sera proposée avant la visite. Nous découvrirons l’histoire de ce lieu en longeant la Durolle, la rivière qui coule en cascade et borde les anciennes usines nous amènera jusqu’au centre d’art.

 

AIRE Mille Flux se pose au centre d’art du Creux de l’enfer à Thiers le mercredi 3 avril 2013

à 14h : visite commentée du centre d’art et de l’exposition Les enfants du sabbat 14, douze jeunes artistes, issus de l’École supérieure d’art de Clermont Métropole et de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, sélectionnés par Frédéric Bouglé , commissaire de l’exposition et directeur du centre d’art.
L’après midi commencera par une petite randonnée (15 à 30 mn) dans la vallée des usines.

 

 

*

 

AIRE Mille Flux is about to settle at the art center “Le Creux de l’enfer” in Thiers for a special week with two events :

– wednesday 3 April 2013 at 2.00pm : guided tour of the art center and of the exhibition “Les enfants du sabbat 14”, presenting 12 young artists of the “Ecole supérieure d’art” of Clermont Métropole and of the “Ecole nationale supérieure des beaux-arts” in Lyon.
The afternoon will begin by a very pleasant little walk (15-30 minutes) in the “Vallée des usines” (factories Valley) which will leads us to the art center. We will discover the history of this place walking along the river that flows like a waterfall and borders on the old factories.
– saturday 6 April at 3.00 pm : Frédéric Bouglé, Director and curator, will be connected on the AIRE platform to tell us about his job. How an exhibition is conceived in connection with the place, its history, its restraints, how the works showed are choosen…

Theses 2 times are reserved to the participants in the collective creation workshops “Quantic Festival”. But you may take part too within the limit of the number of places available. More information coming soon. Information and registration.

par Marc

Une mémoire en chantier

avril 29, 2013 dans Expositions, Projets par Marc

 

Atelier / workshop dans le cadre du Quantic festival le 7 juin 2013 de 10h30 à 12 h. A L’Atrium au 37 avenue de Gramont à Vichy / entrée libre.

 

Laetitia Carton et Marc Blieux vous invitent à partager un moment d’échange sur le thème de la mémoire en lien avec l’histoire de Vichy. Ce premier atelier ne se veut pas un moment d’analyse ou de débat mais invite plutôt à  une discussion, une expression personnelle où chacun peut venir partager sa vision et s’il le souhaite, laisser un témoignage vidéo qui sera enregistré par Laetitia Carton.

 

« Je souhaitais que Laetitia intervienne lors cette première session du centre d’art numérique et du Quantic festival, pour plusieurs raisons. D’une part, j’apprécie son regard sur le monde par son travail artistique et la cohérence avec ses choix de vie. D’autre part, elle a été la première artiste que j’ai invitée à réaliser une création collective dans l’espace physique de AIRE à Moulins en 2006, intitulée Collectage d’utopie. J’aimais donc cette idée qu’elle soit présente avec nous pour ce nouveau départ.

Travaillant pour la création en résidence sur le territoire de Vichy dans toutes ses dimensions, architecturales, humaines, sociologiques et historiques, je me suis bien évidemment posé la question de comment aborder cette sombre période  qu’a été l ‘installation du gouvernement de Pétain . J’avais pensé dans un premier temps prendre suffisamment de recul et consacrer ces questionnements à l’année suivante. Le sujet étant doublement important pour moi : je suis né à Vichy et petit fils de déporté. J’avais aussi l’envie de raccrocher mon histoire personnelle à un questionnement de ma pratique artistique : un espace numérique 3D peut il être un lieu de mémoire ?

Laetitia se consacre à présent au cinéma documentaire. Ce que j’ignorai c’est qu’elle avait également dans ses projets depuis assez longtemps un film sur la mémoire de Vichy. C’est donc naturellement que sa proposition a porté sur cette période.

Je pense que cette relation entre 2 artistes, chacun ayant sa vision de Vichy, correspondant à son propre vécu d’enfance, sera enrichissant. Ce premier moment qui va se réaliser pendant le festival se prolongera dans les prochains mois jusqu’à la concrétisation de ces 2 projets artistiques, sur 2 médias différents, dialoguant entre eux…

Nous vous invitons à y prendre part.»

Marc Blieux

 

 

Laetitia Carton / Biographie

Laetitia Carton est née en 1974 à Vichy.
Elle vit et travaille à Faux-la-montagne sur le plateau de Millevaches.
Diplômée du Master de réalisation documentaire d’Ardèche Images à Lussas, en 2005, elle avait auparavant suivi des études aux Beaux-Arts de Clermont-Ferrand, puis terminé ce cursus par une année de post-diplôme (dirigé par Jean-Pierre Rehm) à l’école nationale des beaux-arts de Lyon.
Elle a pratiqué l’installation et l’art vidéo, dès sa sortie de l’école, ainsi qu’un travail à l’intersection de l’art et de l’écriture : des lettres aux PDGs qu’elle leur adresse depuis 2003.
Elle a exposé dans des lieux de diffusion de l’art contemporain, entre autres aux MAC (Musée d’art contemporain de Lyon), à l’abbaye St André à Meymac, à St Fons, au Creux de l’enfer à Thiers, à l’espace d’art contemporain de la ville de Paris…

Elle se consacre désormais au cinéma documentaire.
Son film de fin d’études, intitulé D’un chagrin j’ai fait un repos, a été sélectionné au festival « Les écrans documentaires » de Arcueil, au festival « traces de vie » de Vic le Comte, au festival « les hivernales du documentaire» du Pays Midi Quercy, au festival Documenta de Madrid, festival du film d’Aubagne, festival « les Inattendus » de Lyon, et diffusé aux Etats Généraux du Documentaire à Lussas. Il a remporté le Grand Prix du film expérimental et documentaire au festival Cinéma Pobre de Gibara, à Cuba et le prix du film d’études du festival «Traces de vie».

Son premier long-métrage, La pieuvre, en 2009 , tourné  avec sa famille touchée par une maladie génétique rare, la maladie de Huntington, a été sélectionnée au FIPA 2010, à Leipzig, à Tubingen, à Barcelone, et diffusé sur France 3. Elle termine actuellement son second long-métrage, portrait de Baudoin, auteur de bandes dessinée et terminera cette année un autre long-métrage sur le monde et la culture des Sourds. Elle écrit également un film sur Vichy, sa ville natale et son rapport à la mémoire.

 

Statistical data collected by Statpress SEOlution (blogcraft).